Le 02 Février, l’Eglise célèbre la vie consacrée. Cette année le jour d’incidence tombant sur un jour ouvrable, l’Union des Consacrés (UC)  dans le diocèse de N’Dali a préféré célébrer cette fête quelques jours avant. C’est ainsi que les Samedi 30 et Dimanche 31 Janvier 2021 sur la Paroisse du Cœur Immaculé de Marie de Nikki, tous les religieux et religieuses du diocèse de N’Dali se sont retrouvés pour deux jours d’intenses moments de prières, de partages, d’échanges, d’animation et du renouvellement du bureau diocésain.

 

Au premier jour de la rencontre, c’est le Père Emmanuel AFALA (SMA) curé de la Paroisse Cœur Immaculé de Marie qui a ouvert les activités par son mot de bienvenue souhaitant que le Seigneur bénisse l’apostolat que chacun mène sur cette terre de  missions de N’Dali. À sa suite, chaque Institut et Société de Vie Apostolique s’est vu donner un creuset de temps pour présenter leur charisme, leur spiritualité et leurs champs d’actions et d’apostolats. Cette présentation a permis de découvrir que le diocèse  compte seize (16)  instituts de vie consacrée et une (01) société de vie apostolique.

Le temps imparti pour la présentation des instituts étant insuffisant, un arrêt a été marqué pour laisser place à la Sainte Eucharistie présidée par le président de l'Union des Consacrés du diocèse de N’Dali, le Père Jean Joseph Marie HOUNSA AYELO. Dans son homélie sur l’Évangile du jour (Mc 4, 35-41), le Père a mis l’accent sur le fait que « le caractère propre à l’appel reçu par chacun et chacune connait à un moment donné l’incontournable étape de turbulence et c’est alors que le maître qui nous appelle à sa suite vient nous assurer de sa compagnie pour apaiser nos doutes et nos craintes. »

Ce rassemblement étant  aussi électif a connu aussi le renouvellement de l'ancien  bureau. C’est ainsi que le  Père Jean Joseph Marie HOUNSA AYELO (Fi) a été reconduit comme  président de l’Union. Pour l’aider dans ce service, la Sœur Brigitte ASSABA (FCM) a été élue comme Vice-présidente, le  Père Jacques Frédéric ZANMENOU (ofm)  a été choisi comme secrétaire, la Sœur Épiphanie YADI (SFFPP) comme  trésorière,  et le Père Emmanuel AFALA (SMA)  comme Conseiller.

La deuxième journée de cette rencontre des consacrés du diocèse de N’Dali a été surtout marquée par la messe pontificale présidée par Son excellence Monseigneur Martin ADJOU-MOUMOUNI (Évêque de N’Dali). Au début de la messe, après que la Sœur Julie, représentante du bureau de la conférence Nationale de l’Union des religieux et religieuses a présenté le nouveau bureau, Monseigneur dans son introduction n’a pas manqué de souligner le signe prophétique lié à la présence des consacrés dans l’église.

Monseigneur Martin ADJOU dans son homélie a exprimé son admiration à l’endroit du Père Emmanuel, curé de la Paroisse de Nikki pour sa contribution à la beauté de cette fête des consacrés. Les félicitations de Monseigneur Martin sont allées également à l’endroit des Sœurs Tertiaires Capucines de la Sainte Famille et les sœurs de Saint Augustin. Remerciant chacun et chacune pour son dénouement, le prélat a lancé un appel aux jeunes présents à cette Eucharistie, afin que le passage des religieux et religieuses mobilise plus d’un à s’engager à la suite de Jésus. Pour ce fait sur l’invitation du prélat tous les enfants récitaient l’Ave Maria pour que le Seigneur soutienne la consécration des religieux et religieuses. En outre, Monseigneur à aussi félicité le nouveau bureau entrant. Touchant les textes du jour (1ere lecture du livre de Deutéronome 18, 15-20 ; 2eme Lecture de 1Cor 7, 32-35 ; et l’Évangile selon Marc 1, 21-28), le prélat a mis l’accent sur l’importance de la Parole venant de Dieu et accueillir par l’homme qui doit manifester notre dignité d’enfants de Dieu et révéler la gloire de Dieu. C’est en s’accordant avec la Parole divine que l’apôtre Paul a, dans sa lettre aux peuples de Corinthe instruit sur la dignité du Mariage et celle de la consécration religieuse. Laquelle dignité se laisse appréhender dans l’attachement au Seigneur. Dès lors le Christ doit être notre option fondamentale. C’est d’ailleurs ce sur quoi le Christ voudrait attirer l’attention de ses contemporains dans l’évangile de ce jour. Lui-même le Verbe de Dieu s’impose aux forces des ténèbres par sa prédication et nous obtient la libération.

Après la célébration de l’Eucharistie, la rencontre s’est achevée avec l'agape fraternelle et le choix des nouvelles communautés binômes.