Vierge

diocese ndali

Eveque2b

La Caritas de N’Dali dans le but d’œuvrer pour le développement humain intégral des filles et fils de sa famille diocésaine répond amplement à cet adage, en  réalisant chaque année des forages pour permettre aux populations villageoises d’accéder à une eau potable de qualité.

M. BOHINOU Constantin, chargé de projet de la Caritas N'Dali.

 Courant l’année pastorale 2020-2021, elle a reçu une subvention auprès de son partenaire italien GMM (Groupe Missionnaire Merano) pour la construction de deux forages à système photovoltaïque au profit des villages de Banna et Kpakoukparou, tous dans la commune de N’Dali. Les projets de construction de ses deux forages confiés à l’entreprise CETREF ont duré trois mois (Mars-Mai 2021) et ont été réceptionnés le 10 juin 2021 par l’équipe de la Caritas diocésaine en présence de l’entrepreneur, du représentant de l’autorité communale et des chefs de villages.

Le premier village qui a eu le bonheur de cet ouvrage est

KPAKOUKPAROU. C'est un  village du nord Bénin situé dans le département du Borgou plus précisément dans la commune de N’Dali, arrondissement de Ouénou. Depuis plusieurs décennies, le problème d’eau se pose avec beaucoup d’acuité dans le village.

La seule source d’approvisionnement en eau est une rivière située à quelques mètres des habitations du village. Cette rivière tarit le plus souvent en saison sèche.

Cette eau souillée, malpropre provoque le plus souvent des maladies hydriques comme la diarrhée, les maux de ventre atroces, le choléra au sein des habitants surtout des femmes et des enfants. Désormais, cette

 population d’environ 500  personnes majoritairement des Berbas  et minoritairement des Peulhs est désormais doté d’un forage positif à système photovoltaïque.

Le deuxième village, d'une population d’environ 800 habitants, majoritairement des peulhs et minoritairement des Baribas, est aussi au nord Bénin, situé dans l’arrondissement de Bori, dans la commune de N’Dali à 55 km de la ville de N’Dali. Comme kpakoukparou, le village de Banna n’a jamais connu de l’eau potable jusqu’à l’avènement de la Caritas diocésaine dans la contrée en mars 2021.

Aujourd’hui, Banna dispose d’un forage positif à système photovoltaïque avec un bon débit.

 Grâce à la Caritas diocésaine de N’Dali appuyée par son partenaire italien GMM (Groupe Missionnaire Merano)les deux villages consomment aujourd’hui avec beaucoup de joie de l’eau potable. Mais la pérennisation de ces ouvrages fera l’objet d’une bonne gestion des différents points d’eau de la part des villageois.