Vierge

diocese ndali

Eveque2b

 

  • Foyer de jeunes garçons « Saint Vincent de Paul » de BIRO (2017)
  • Bibliothèque « Jean Pliya » de BIRO (2016)

Quelques repères historiques

Séquences tirées du travail du P. Fernand BIORET à l’occasion du cinquantenaire de la Paroisse de Nikki.

« Sur la paroisse de Nikki, Biro fut fondé en 1947 par le Père Emile MALASSENET, venu du Nord Togo. Il vécut dans une pauvre paillote sans confort et il avait commencé une petite école. Mais sa mauvaise santé l’obligea à rentrer définitivement en France en 1949. »

« Après avoir construit en banco la Missiin et l’Eglise, le père Baudu (Premier curé de Nikki) ouvrit trois écoles catholiques officielles : Biro, Bouka et Gbessassi, tout d’abord en banco, faute de moyens financiers. Il put ensuite construire en dur celles de Biro et Bouka. A Biro, plus tard, une tornade arracha le toit de l’école, et un élève y trouva la mort. On dut refaire le pignon et la toiture. »

« Le Père BIORET s'occupa pendant un an de 1961-à 1962 de l'école de Biro. Il construisit une case ronde de 10 mètres de diamètre pour loger les maîtres. Cette case ronde eut le toit incendié par le feu de brousse et il fallut le refaire entièrement. »

« À Serékake, une case de trois pièces fut construite pour le catéchiste ainsi que des fondations en dur pour une future chapelle aujourd'hui réalisée. D'autres catéchistes s'installèrent à Guinagourou, à Daroukparou, à Ouenou Nikki (Où se trouve le tombeau du premier roi bariba). Un catéchiste gando resta quelques temps à Gbassi à l'Ouest de Kalale »

« En rentrant au Sud en 1902, les pères de Pèrèrè, emmenaient avec eux quelques-uns de leurs élèves bariba. L'un d'eux était le chef de canton de Biro, Jean SINATOKO. On l'appelait "Seré n'Sunon". Le Père BIORET et l'abbé Jacques TANE, (premier prêtre bariba installé quelques temps à Pèrèrè) accompagnaient le chef a son décès à Biro. Le premier élève bariba de la mission de Pèrèrè rencontrait le premier prêtre bariba, né à Ouenou Kpakérou. »