Vierge

diocese ndali

Eveque2b

Le dimanche 13 Octobre 2019, la paroisse de Bouka était dans l’allégresse.

                En effet, son curé, le père Fernandez a fêté ses 50 ans d’anniversaire de vie sacerdotale. A cette occasion, une célébration eucharistique a été dite à la paroisse de Bouka. Elle a connu la présence de son excellence Mgr ADJOU Moumouni, du provincial des SMA  des sœurs Albertines de Pèrèrè et des Sœurs capucines de Nikki et de la forte présence des paroissiens venus de Bouka et des environs. Il était impressionnant de constater que son excellence Mgr ADJOU Moumouni n’a pas hésité à braver le chemin tortueux, pleins de boue, de dangeureuses flaques d’eau et des ponts croulants pour honorer de sa présence cette belle fête.

                Dans son homélie, ce dernier a rendu grâce à Dieu pour ses merveilles dans la vie du père Fernandez. Ensuite, commentant l’évangile il a souligné le fait que Dieu est sensible à chacune de nos difficultés, chacun de nos problèmes. Dieu est très sensible. Il importe donc de retenir ceci: aucune prière, aucune souffrance que nous pourrions endurer ne reste sans avoir touché le cœur de Dieu et sans que Dieu n’agisse pour trouver la solution. Dieu est compatissant. Cessons de nous plaindre de ce que nous avons voulu avoir et que n’avons pas. Cessons de murmurer de ceci ou de cela alors que Dieu qui est Père a déjà donné le vrai pain dont nous avons besoin et pour cela, apprenons à rendre grâce. Demandons la foi pour savoir dire merci pour ce que Dieu nous a fait dont nous sommes conscients et ce qu’il nous a fait dont nous ne sommes pas conscients. Ce sont là les messages forts de son homélie.Commentant aussi la première lecture et l’Evangile il a retenu trois points importants: la Parole qui sort de la bouche de Dieu suffit pour réaliser ce qu’elle dit. Il faut que nous soyons convaincus que celui que nous suivons n’est pas n’importe qui.

Il faut savoir dire merci même devant les incompréhensions. Le message important de l’Evangile selon lui est le devoir de reconnaissance; Il a ensuite témoigner de la qualité missionnaire du père Fernadez. « Père, je retiens de vous un homme qui a tout donné à la mission, qui a un cœur grand et humataire au-delà des confessions religieuses.

La communauté de Bouka a offert en Remerciement au père une traduction éloquente de son nom. Le père Fernandez dans son mot de remerciement a narré son histoie vocationnelle. Les points marquants de cette histoire étant : la forte chrétienté de ses parents qui l’ont initié à la foi chrétienne et ont été pour lui un  modèle ; sa persévérance malgré la première opposition de son père à son projet de vocation et enfin sa réussite malgré sa forte indiscipline de départ. Il  a ainsi exhorté les familles chrétiennes à être des modèles pour leurs enfants si elles veulent qu’il y ait des vocations dans le diocèse.

IMG 20191015 WA0011  IMG 20191016 WA0007