Vierge

diocese ndali

Eveque2b

 

 La paroisse Padre Pio de Bori est l'une des plus jeunes paroisses du diocèse.

 

  1. Présentation générale

 

JOURS

LIEUX

HEURES

ACTIVITES

OBSERVATION

LUNDI

   

Repos des pères

06 H 30 : Possibilité de messe

 

PARTOUT

21 H 00

Assemblée dans les CEB

 

 

   

 

 

MARDI

BORI

06 H 30

Messe

 

SONOUMON

08 H 30

Messe

 

TENME

07 H 00

Messe

 

MAREGURU

09 H 00

Messe

 

 

 

 

 

 

MERCREDI

BORI

06 H 30

Messe suivie de la communion aux malades dans leur maison.

 

WONDU

08 H 30

Célébration de la Parole

 

AFON

07 H 30

Célébration de la Parole

 

ZOUMOUBANI

09 H 00

Célébration de la Parole

 

 

 

 

 

 

JEUDI

BORI

18 H 00

Adoration et Messe/

Assemblée renouveau

Par quinzaine

VENDREDI

BORI

07 H 00

Messe

 

FAABA

09 H 00

Célébration de la Parole

 

ANGARADEBU

07 H 00

Célébration de la Parole

 

BIO-SIKA

08 H 30

Messe

 

 

BORI

18 H 30

Partage des textes du dimanche

 

 

 

 

 

 

SAMEDI

BORI

06 H 30

Messe

 

BORI

18 H 00

Confession

 

 

 

 

 

 

DIMANCHE

BORI

08 H 00

Messe

 

TENME

08 H 00

Messe

 

BIO - SIKA

08 H 30

Messe

 

SONOUMON

10 H 00

Messe

 

MAREGURU

10 H 30

Messe

 

BORI

15 H 00

Catéchèse

 

 

B. Equipe sacerdotale

               Père PADONOU Abraham

Diocèse d’origine

Porto-Novo (Fideidonum)

Titre

Administrateur paroissial

Père CHABI Valentin

Diocèse d’origine

N’Dali

Titre

 Vicaire

 

 C. Communautés de villages (09) :

1.Temmè 2.Maregouro. 3.Wouondou 4. Sonnoumon 5. Faaba 6. Bio-Sika 7. Angaradebou 8. Zoumonbanni 9. Afon 2

 

D. Bori raconte par son premier curé, le Père BONEMAISON MICHEL

Bori était une station secondaire de la paroisse d’Ouénou fondée en 1948 par le père Roger Barthélémy et Bori était un village de la nouvelle paroisse de 1500 km2 avec 35000 habitants actuellement. Il y a sur cette paroisse plusieurs communautés sacramentalisées.

 Bori au Nord puis Maré-Guru à 6 km et plus au nord par Témmè à 18km. Ce sont deux grosses communautés. A l’Est direction de Djougou il y a la grosse communauté de Sonumon tous sont des communautés de Baatombu  disons Baribas puisqu’il y a aussi des Wasangari mais il n’y a pas de Fulani (Peulh). Par contre à Maré-Guru il y a des Lokpa. Et nous avons aussi à l’ouest en allant vers Djougou une communauté Lokpa. Mais il y a aussi des Wama des Biali, des PilaPila, les Lokpa à Bio-Sika qui sont la majorité de la communauté. Au-delà de cette communauté il y a Affon 2 où là il y a aussi des gens de l’Atacora. On ne peut pas parler de cette communauté je ne l’ai pas vraiment rencontrée, je n’ai rencontré que des individus ils ont une chapelle. A partir de là ils vont aussi à la prière de l’autre côté dans le diocèse de Djougou et là il y a une grosse communauté de leur langue à Affon 1.

A partir de Bio-Sika il y a une communauté qui est entrain de naitre à Angaradebu où il y a des Baatombu et des Pila. A l’Est de Bio-Sika une autre petite communauté qui tient à un ou deux éléments. Ils viennent de construire leur chapelle ; c’est Faaba. Il y a un autre village plus proche de Sonumon à l’Est de Sonumon en retournant sur Bori qui s’appelle Wondou. Là il n’y a pas de communauté il y a seulement un catéchiste formé et il va aussi visiter le village Gando voisin. Il n’y a pas de communauté pour la simple raison que le village où habite ce catéchiste est un village fondé autour d’un fétiche dont sa famille est la gardienne..

La paroisse de Bori dans l’esprit de beaucoup c’est d’abord l’agglomération de Bori or pour le missionnaire SMA la paroisse est l’ensemble du territoire où nous avons à rencontrer toute la population pour qu’elle entende parler de Jésus.

Je vais donc d’abord parler du village de Bori. Le village de Bori a été fondé  le 08 novembre 2014. Le village de Bori avait déjà une communauté chrétienne et les premiers éléments de la communauté chrétienne.  Comme partout ailleurs les chrétiens ont été des amis du père fondateur. Dans ce cas ci, ce fut le père Barthélémy Roger.  Et dans chaque village on retrouve ainsi une famille qui accueillait le père Barthélémy parce qu’ intéressée par la vie de l’Eglise voire par le message du Christ. Ce sont ces gens-là qui ont rencontré le père Jean Durif qui lui est resté là 14 ans. Il faut noter que le Père Barthélémy lui y est resté 33 ans. Entre les deux, j’avais fait trois. Il y a eu donc une succession des pères auxquels a succédé aussi le père Clé Féliho et qui a permis aussi aux gens de comprendre que, le message que pouvaient délivrer des hommes aussi différents les uns des autres, était le message de Jésus-Christ et je pense que cela a été un élément fondateur dans l’accueil de la parole du Seigneur et donc dans la fondation de la communauté chrétienne.

20181020 161700 20181020 161711
La cour de l'Eglise vers le presbytère La cour de l'Eglise vers la chapelle
20181021 075618
L'intérieur de l'Eglise avec les fidèles

 

 

  1. L’école primaire Publique Saint Jean XIII de Bori

C’est une nouvelle école, fondée le 23 Septembre 2018 en la fête de Saint Padre Pio. Elle a cette année juste la classe de CI avec deux salles avec près de 75 élèves.

20181019 164028 20181019 165127
La plaque qui indique l'école Les enfants et leurs maitres